devlopart.com
 

Histoire de la Rome antique


histoire de l'art
histoire de l'art

Les conquérants du monde


La fondation de Rome estimé en 754 avant notre ère,  en deux siècle celui qui conquière le monde fut envahie par l'art hellènique.

      Modèle de classicisme conquérant marqué par l’art grec, par suite du pillage des armées romaines et par l’exode des artistes grecs attirés par la gloire de l’empire romain.

      L'art de Rome est surtout un art de gouverner les hommes, ils sont conquérant et beaucoup de pays dépendent de l'autorité de l'empire qu'ils  ont crée, mais paradoxalement ils sont dépendants des cultures artistique des pays conquis et faute de ne pouvoir égaler l'esthétisme des autres cultures, ils  s'en nourrissent.

      L’art romain est dominé par une architecture à but utilitaire. Ici encore l'artiste reste soumis aux commanditaire et c'est toujours a celui-ci que l'oeuvre est attribué.

      Les multiples emprunts qu'il fait aux différentes cultures fait que son art devient éclectique et complexe à l'image de son empire cela donne naissance à une culture artistique multiforme. Cependant par son expansion économique, la circulation des oeuvres apporte beaucoup de nouveautés , Rome joue un rôle moteur dans la production artistique de l'époque.

Représentation picturale


Les représentation picturales sont à tendances documentaires et tournées vers la commémoration de faits historiques où elles racontent les exploits de chef de guerre.Elles sont avant tout destinées à informer  les foules (ont y trouve l'échelle des personnages en fonction de leur importance et les figures alignées cote à cote).

      Parfois de la fantaisie, du rêve,de l'évasion, scène de théâtre, figure mythologique, motifs végétaux, des vues aériennes où les groupes ou lieu sont aperçu vue d'en haut et toujours une précision dans les détails et une identification des personnages au moyen d'inscription.

      La peinture et les décorations murales nous ont été révélées par les ruines de Pompéï ( près de Naples ), et par les vestiges des murs des maisons. Ce sont souvent des imitations de reliefs architecturaux, peints en “trompe
 l’oeil
”. Les fresques représentent des personnages, des scènes mythologiques et sont décorées de petits ornements : rubans noués, oiseaux, masques, flûtes, les peintures de chevalet traitent des sujets de mythologie, des amours, des paysages, des natures mortes et même des caricatures.


 


La construction


Une nouvelle technique de construction apparaît L'Opus caementicium on mélange des moellons et du mortier coulés et tassés dans un coffrage de planche.

      Cette pratique ne demande pas une main d'oeuvre qualifié et coûte peu,  elle marque une rupture avec le modèle hellénique et vient se développer une nouvelle architecture où des demis colonnes enfoncées en partie dans le mur n'ont plus qu'une fonction décorative et viennent rythmer la façade où des axes exercent la fonction portante.

      
La richesse et le luxe romain favorisent le développement de l'artisanat, qui emploie des matériaux de prix : or, argent, etc... L’ornementation est très chargée, très touffue et affectionne particulièrement les amours aux corps terminés en feuillage et les chimères.



histoire de l'art
histoire de l'art