devlopart.com
 

Le néo impressionnisme


histoire de l'art
histoire de l'art

Pointillisme et divisionnisme


Le mot " néo-impressionnisme " né en 1886 par le critique Arsène Alexandre pour désigner un style  qui durera jusqu'au début du XXème siècle.

     Il s'agit d'un procédé appelé " divisionnisme " ou " pointillisme" crée par Georges-Pierre Seurat
Le néo-impressionnisme rationalise la subjectivité des impressionnistes, il se sert de l'apport scientifique sur la perception des couleurs ( la loi du contraste simultané des couleurs de Michel-Eugène Cheval,1839 ) .

     Albert Dubois-Pillet, Georges-Pierre Seurat, Paul Signac et Odilon Redon fondent en 1884 la société des artistes indépendants ce qui leur permet d'exposer leurs oeuvres librement en dehors du salon officiel.
Les impressionnistes, anarchistes pour la plupart, attributs un rôle social à la peinture et initie l'intérêt pour le tableau lui même en dehors du sujet représenté.


Stylisation décorative


Le néo-impressionnisme se caractérise avant tout par sa technique.
Le support bois ou toile est préparé soigneusement et le tableau est échafaudé de manière scientifique, une toile n'est pas commencer sans en avoir au préalable définis l'arrangement, d'abord par un quadrillage mathématique pour gérer la composition puis, la peinture est amenée lentement par couches superposées .

     Les artistes utilisent les teintes du prisme et leurs tons intermédiaires. Ils appliquent la théorie du mélange optique par décomposition des tons au moyen de touches rondes et séparées de tons purs déposés sur la toile. La taille de ces touches est proportionnelle à la dimension du tableau, le mélange se fait dans l'oeil du spectateur, ainsi les couleurs conservent leurs éclats et donnent une vibration au tableau.

     Par le mélange des couleurs pures et en variant leur proportion, on obtient une infinité de teintes.
Les artistes du mouvement néo-impressionniste bannissent de leurs palettes les teintes rabattues.
Ils obtiennent en gardant des touches de couleurs pures un éclat dans la coloration et une grande luminosité dans le tableau.



Mouvement néo impressionnisme


Le divisionnisme ne présente ni contours, ni formes, ni objets distincts, c'est la vibration des taches colorées qui engendre l'illusion des choses.

Les lignes
seront : horizontales pour signifier le calme,  ascendantes avec des teintes chaudes et des tons clairs, pour la joie et descendantes avec des teintes froides et des tons foncés pour la tristesse, et bien sur toutes les lignes intermédiaires avec leurs tons correspondant pour exprimer la variété infinie des autres sensations.

Le tableau la plupart du temps insiste sur la valeur expressive et non sur la réalité, les formes sont précises, plates et transparentes. Une images synthétique jusqu'à la stylisation décorative.

Une bordure peinte ferme la composition, le cadre se couvre de points colorés et l'oeuvre protégée par une vitre reçoit rarement une couche de vernis.

Les sujets exploités sont des usines, les travailleurs, le café-concert ou le cirque, mais surtout des paysages de campagne et de mer, des nus et des portraits.


histoire de l'art
histoire de l'art


 Néo impressionnisme